Une démarche participative et citoyenne qui s’inscrit dans la durée

Lyrique-en-mer développe chaque année plus d’actions de médiation culturelle qui visent à mettre en relation les publics avec l’offre artistique lyrique. « Notre mission ! » selon Philip Walsh, directeur artistique et résident secondaire à Belle-Ile depuis 2016.

À l’heure du plan « Tous musiciens d’orchestre » et de la promotion du chant choral dans les collèges, le partenariat historique de Lyrique-en-mer avec les enfants des établissements scolaires de Belle-Ile, acté à l’article 4 des statuts, témoigne de l’expérience pédagogique inestimable que représente pour des enfants bellilois l’opportunité de chanter sur scène dans un opéra avec des professionnels (à l’exemple de Tosca en 2018).

Concert jeune public 2019

Vers le public dit « empêché », une implication sociale et solidaire est de plus en plus demandée aux artistes car la musique aide à vivre… Un partenariat est désormais contractualisé entre Lyrique-en-mer et l’hôpital de Belle-Ile et ses lieux de vie associés.

Récital des jeunes artistes à l'EHPAD

« Venez Chanter » le Messie de Haendel sera le troisième concert participatif de Lyrique-en-mer en 2020. Cette proximité fraternelle et vibrante de partage artistique, humain et spirituel qui « valorise la contribution de chacun à la vie culturelle » est une expérience unique car la musique est un patrimoine commun.

Depuis 2014, un tarif préférentiel insulaire facilite l’accès aux concerts et concerne entre 1/5 et 1/4 des spectateurs. En 2020, Lyrique-en-mer est à l’initiative de la diffusion en différé – très suivie – de la saison 2019-2020 du Metropolitan Opera (tarifs à 12€ et 15€) au cinéma Rex et relaie, gratuitement pour le public, « Opéra sur écran » de l’Opéra de Rennes (avec Madame Butterfly de Puccini prévu le 10 juin 2020).

L’adhésion de Lyrique-en-mer à la Fédération des Festivals de Musique Classique de Bretagne renforce son appartenance régionale et les occasions de collaboration et de mutualisation du Festival avec d’autres événements musicaux de la région.

La stabilité d’un « modèle économique » maîtrisé (un opéra et une œuvre de musique sacrée joués chacun 4 ou 5 fois, une académie de 15 jeunes artistes) permet donc de développer des « petites formes » complémentaires qualitatives pour le territoire : Venez Chanter, divers autres concerts, récitals à l’EHPAD et au FAM..) C’est un élément structurant et significatif avec des partenariats publics pérennes, et une recherche constante et nécessaire d’élargissement du cercle des donateurs individuels, des sponsors et des mécènes.