Les artistes du festival

Philip WALSH – directeur artistique

Philip Walsh est directeur artistique de Lyrique-en-mer depuis 2017, après avoir joué pour la première fois au festival en 2001. Né à Southampton, en Angleterre, il a étudié le piano et l’orgue dès son plus jeune âge et a ensuite étudié la musique à l’Université de Cambridge, où son professeur d’orgue était le célèbre spécialiste de Bach, Peter Hurford. Après avoir obtenu son diplôme, il a passé plusieurs années en Nouvelle-Zélande, où il a été chef invité régulier de l’Orchestre symphonique de Nouvelle-Zélande et chef d’orchestre de l’Orpheus Choir, ainsi que directeur des chœurs à Wellington Cathédrale. En Europe, il a travaillé pour l’Opéra de Metz, l’Opéra de Bordeaux, l’English Touring Opera, le Teatru Manoel de Malte, l’Almeida Opera de Londres et le Festival d’Aldeburgh. Parmi les orchestres qu’il a dirigés figurent le London Sinfonietta, le City Chamber Orchestra de Hong Kong, l’Orchestra della Teatro La Fenice, l’Orchestre della Teatro Comunale de Bologne, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre Philharmonique de Malte et le RTS Symphony Orchestra de Belgrade. Il est également chef d’orchestre principal du Victoria Arts Festival à Gozo. Il a fait ses débuts au Teatro La Fenice de Venise et a également dirigé au Teatro Comunale di Bologna et au Lugo Opera Festival, ainsi qu’avec la Filarmonica Arturo Toscanini, se produisant avec le pianiste Jean-Yves Thibaudet dans des concerts à Parme, Modène et Ferrare, et avec la légende du jazz Dee Dee Bridgewater au Verona Jazz Festival. 

Robert Chevara est metteur en scène de théâtre, directeur d’opéra et écrivain international primé. Il a remporté le prix Prudential pour sa production de Carmen (MidWales Opera) ainsi que les meilleures productions d’opéra suédois contemporains pour Powder Her Face de Adès (Ystad) et La Voix Humaine de Poulenc (Stockholm). Sa production Vieux Carré de Tennessee Williams a remporté le Prix de la meilleure reprise d’une pièce de théâtre en 2013 pour Front Row Dress. Il a dirigé des théâtres et des opéras dans le monde entier, notamment The Old Vic, l’opéra de San Francisco, le Royal Opera House, Covent Garden, Opera New Zealand, le théâtre d’Aalborg au Danemark et HAU à Berlin. En 2017, sa production de In the Bar of a Tokyo Hotel de Tennessee Williams a été désignée par le Times comme l’une des 10 meilleures productions théâtrales londoniennes de l’année. En 2018, sa mise en scène du controversé Vincent River de Philip Ridley au Park Theatre et de Sex/Crime d’Alexis Gregory à The Glory a été acclamée par la presse britannique. Sex/Crime a été relancé pour une saison à guichets fermés au théâtre Soho fin 2019 et Vincent River a été relancé en 2020 aux studios Trafalgar. En 2021/2022, il a dirigé une nouvelle production de Vincent River qui a reçu des critiques élogieuses au Bridge Theatre, Bruxelles et Dominic Argento’s Postcard from Morocco pour l’Académie nationale néerlandaise de l’opéra à Amare à Den Haag. Parmi ses futurs projets : The Milk Train Doesn’t Stop Here Anymore de Tennessee Williams au Charing Cross Theatre. Sa première anthologie de poésie est publiée cet été sous le titre Perfect Cicatrice par Team Angelica Books. Robert a également écrit un autre livre, publié chez Bloomsbury Books. 

 

ROBERT CHEVARA – metteur en scène

David JACKSON – piano/direction musicale

David Jackson est diplômé de l’Université de Durham (Angleterre) et de la Royal Scottish Academy of Music and Drama de Glasgow (Ecosse). Il est sociétaire du Winston Churchill Memorial Trust, et de l’Institut Culturel  Italien.  Reconnu pour être « un musicien complet » (La Lettre du Musicien) à la direction « dynamique et rigoureuse » (forumopera), il est nommé Chef de chœur de l’Opéra de Tours en Janvier 2022. Anciennement chef de chœur à la Maîtrise des Hauts de Seine (chœur d’enfants de l’Opéra de Paris), il a travaillé également comme assistant chef de chœur auprès de Lionel Sow, pour le chœur de l’Orchestre de Paris. Depuis 2010 il est assistant à la direction du Festival Lyrique International de Belle-Île en Mer.  David Jackson est directeur artistique de l’Ensemble 1904, dont le dernier enregistrement « Poldowski re/imagined » (Resonus Classics) – qui présente les 22 mélodies de la compositrice Poldowski sous l’orchestration de David Jackson – fut salué par la critique internationale. « David Jackson tisse autour du soprano velouté de Jazmin Black Grollemund un écrin chambriste. » (Diapason). Également chef de chant, David Jackson a travaillé pour l’Opéra de Cologne en Allemagne, pour la Maîtrise de Notre-Dame de Paris et le Conservatoire de Versailles. 

Joyce Fieldsend est une coach vocale réputée qui a commencé sa carrière en tant que répétitrice pour le Scottish Opera. En 1983, elle rejoint l’équipe musicale du Glyndebourne Festival and Touring Opera où elle se produit dans de nombreuses émissions et enregistrements en direct. Elle a passé dix ans comme répétitrice principale de l’Opéra de San Francisco et a travaillé à Hong Kong, Pékin, Nouvelle-Zélande, Dallas, Edmonton, Glimmerglass Opera, Florida Grand Opera, Tel Aviv, Bâle et Seattle pour le Wagner Ring. Depuis 2002, l’essentiel de son travail se déroule en Europe où elle a préparé de nombreuses productions pour le Theater an der Wien à Vienne, le Teatro San Carlo à Naples, le Teatro Real de Madrid, l’Opéra de Paris, le Hamburger Symphoniker, le Teatru Manoel à Malte avec Philip Walsh et le Teatro la Fenice de Venise où elle a vécu de 2002 à 2016. Joyce aime travailler avec de jeunes chanteurs et est associée à des studios d’opéra et des conservatoires de Strasbourg, Hong Kong, Mexique, Montréal, Tel Aviv, Glyndebourne, Grange Park Opera, Cardiff et Vérone. Elle enseigne maintenant au Royal College of Music. Joyce a fait ses débuts à Belle-Ile avec Lucia di Lammermoor en 2019 et a hâte de revenir cet été.

JOYCE FIELDSEND – cheffe de chant, piano

OLGA VASSILEVA, piano

 

Olga Vassileva est diplômée du Conservatoire d’État de Kiev. En tant que pianiste, elle a donné des récitals en solo, de musique de chambre et des concertos avec divers orchestres à Malte, en Allemagne, en Grande-Bretagne, au Canada, aux États-Unis et en France. Elle a enregistré plusieurs CD et co-écrit des albums de chansons pour enfants, La musique en chantant et Les petites chanteuses (Naïve). Elle a coproduit plusieurs spectacles musicaux pour enfants, L’immeuble de Morgane, Morgane fait ses gammes et Morgane en concert et a participé au festival de théâtre KOMIDI (Réunion), au Festival des Mots Libres de Courbevoie, aux Flâneries de Reims et au Festival d’Avignon. Cette saison, elle sera en tournée en Belgique, à la Réunion et en France, avec le spectacle L’Enfant de l’Orchestre. Elle a écrit un recueil de poèmes Périphérique Est (Horizons Publications), également publié en version numérique par Googtime. 

Ses poèmes ont été publiés dans les revues  « Les Hommes sans Épaules » et « Verso ». En 2021, Olga Vassileva a composé et produit un nouvel album Loin des yeux du monde (textes d’Anna Civert) pour voix et ensemble de chambre et collabore maintenant avec le célèbre metteur en scène Christian Gangneron sur une nouvelle production, À 16 000 lieues du lieu de ma naissance, d’après ses compositions. 

La mezzo-soprano australo-britannique Helen Sherman est née dans une ferme maraîchère de la Nouvelle-Galles du Sud rural, en Australie. Elle a ensuite étudié au Sydney Conservatorium of Music et au Royal Northern College of Music de Manchester. Elle a représenté l’Australie au BBC Cardiff Singer of the World Competition et a chanté en concert au Wigmore Hall, au Royal Albert Hall, au Cadogan Hall, au St John’s Smith Square, au Bridgewater Hall, au Sage Gateshead, au Sydney Opera House et au City of London, Two Moors, Cambridge, Cheltenham et Zürich. Les apparitions ré- centes à l’opéra incluent Flora Bervoix, La Traviata (The Royal Opera House, Covent Garden) Dorabella, Cosi fan Tutte (Teatru Manoel, Malte), Carmen (State Opera of South Australia), Tamiri, Farnace, Poppea, L’incoronazione di Poppea et Irene, Bajazet (Pinchgut Opera), Octavian, Der Rosenkavalier, Dorabella, Cosi fan Tutte, Cherubino, The Marriage of Figaro (Opera North). Les enregistrements incluent Mozart à Londres pour Signum Records, The Coronation of Poppea et Bajazet pour Pinchgut Live. Helen a joué sur ABC Classic FM, BBC Radio4 Women’s Hour, BBC Radio 3, Lucy Worsley’s, Mozart’s London Odyssey pour BBC4 et a enregistré avec l’Orchestre des Antipodes, l’Opéra classique et les Mozartistes, l’Orchestre symphonique de la radio de Prague et l’Opéra australien et orchestre de ballet.

HELEN SHERMAN – mezzo-soprano

MARIA KOROLEVA – soprano

 

Maria Koroleva a obtenu sa maîtrise en musique avec distinction du Royal College of Music de Londres, où elle a étudié avec Alison Wells en tant que boursière du Sussex. Elle a ensuite poursuivi son voyage à Amsterdam à la Dutch National Opera Academy comme bénéficiaire des bourses d’excellence et de la Hollande, étudiant avec Selma Harkink. Maria a fait ses débuts à l’opéra dans le rôle de Susanna dans Le Nozze di Figaro au studio d’opéra MosGU. Au cours de ses études, Maria a interprété des rôles tels que Pamina dans Die Zauberflöte ; Cornelia dans César et Cléopâtre de Graun ; Dame au miroir à main dans Carte postale du Maroc de Argento; premier membre du trio dans Trouble in Tahiti de Bernstein ; Ida dans Die Fledermaus; Maguelonne dans Cendrillon de Viardot, ainsi que la Gouvernante dans Le Tour d’écrou, Gretel dans Hänsel et Gretel et la demoiselle des neiges dans Flocon de neige de Rimsky-Korsakov chantant des scènes d’opéra sélectionnées. Outre le répertoire lyrique, Maria est également une interprète passionnée de musique de chambre et d’oratorio. Maria a fait ses débuts en tant que Musetta avec le Nederlandse Reisopera dans La Bohème de Puccini au printemps 2022 et est ravie de jouer Eurydice dans Orpheus and Eurydice de Gluck au festival Lyrique-en-mer cet été.

Sharon Tadmor est née à Bruxelles, en Belgique. Elle a commencé sa formation musicale en tant que flûtiste à bec et a commencé à étudier le chant à l’âge de 14 ans. Sharon a obtenu son baccalauréat à l’École de musique Buchmann-Mehta de l’Université de Tel Aviv (2017-2021). Actuellement, elle est en première année de Master à la DNOA (Dutch National Opera Academy). Ses rôles d’opéra incluent Pamina et Papagena (Die Zauberflöte), Mme Gobineau (The Medium), Mme Pinkerton (The Old Maid and the Thief), Dame au miroir à main (Carte postale du Maroc), Rosita (Un mari à la porte) et Sesto (Cleopatra et Cesare). Les concerts de Sharon incluent le Magnificat et La Messe en si mineur de Bach, le Te Deum de Charpentier, Jesu Meine Freude de Buxtehude, La Caduta Dell’angeli de Francesco Rossi, le Requiem de Schnittke et diverses cantates de Bach. Elle s’est produite avec de grands orchestres israéliens, dont le Phoenix Ensemble, le Barocadde Ensemble et l’Israel Chamber Orchestra. Ses récompenses incluent le premier prix du concours Lieder de Clara Schumann (2019), la troisième place du concours Paul Ben Haim (2020), la bourse d’excellence de l’école de musique Buchmann-Mehta (2018-2021) et la bourse culturelle Amérique-Israël. Bourse de la Fondation (2016-2017, 2020-2021).

 

SHARON TADMOR – soprano

JAZMIN BLACK GROLLEMUND – soprano

 

Après être venue à Belle-Ile en tant que jeune artiste en 2009, la soprane américaine pose définitivement ses valises en France en 2013. Quand Jazmin n’est pas sur son île d’adoption, elle est investie comme l’une des artistes principales de la compagnie Les Variétés Lyriques, une troupe dédiée à la création, prestation, et la transmission de l’opéra et l’art lyrique. Elle se produit également avec ensemble 1904 sous la direction de David Jackson, notamment autour du programme Poldowski re/imagined. Félicitée pour un timbre riche et une tessiture étendue et pleine de couleur, Jazmin s’épanouit aux côtés de compositeurs tels que Mark Kilstofte, Philip Walsh et Olga Vassileva pour faire vivre des œuvres contemporaines. En 2019, Jazmin interprète le rôle de Alma Stinney dans Stinney : An American Execution de Frances Pollock à Prototype, le festival d’opéra et théâtre musical et contemporain à New York City. Elle parcourt les salles européennes comme le Royal Albert Hall, le Téatru Manoel à Malte, ou encore le Théâtre Montparnasse. Parmi les rôles phares de son répertoire, la soprano américaine interprète les rôles de Mimi dans La Bohème, Arminda dans La Finta Giardiniera, Nedda dans i Pagliacci, la mère dans Hänsel et Gretel, Fiordiligi dans Cosi fan Tutte.

La mezzo-soprano du Metropolitan Opera Blythe Gaissert, l’une des interprètes prééminentes de la nouvelle musique classique, a une « voix pure, puissante et attrayante et une présence scénique intense qui va avec » (Denver Post). Elle a été encensée pour ses interprétations du répertoire nouveau et traditionnel en opéra, en concert et en musique de chambre. Son premier album Home a connu un grand succès critique en 2021, composé de premières mondiales écrites spécialement pour elle. Ses créations récentes incluent les rôles principaux de Katharine Wright dans Finding Wright de Kaminsky-Fellows Fineberg (Dayton Opera) et Georgia O’Keeffe dans Today it rain de Kaminsky-Campbell-Reed (Opera Parallele/American Opera Projects); Linda Larsen dans Hometown to the world de Kaminsky-Reed (Santa Fe Opera), Sadie dans Morning star de Gordon-Hoffman (On-Site Opera), Dorothy dans Looking at you de Sankaram-Handel et Walker Loats dans Karlsson-Kunnos de Voss-Walat The Echo Drift (American Opera Projects/Prototype Festival). Depuis 2014, elle a participé à plus de 50 productions dans lesquelles elle a interprêté majoritairement, le rôle Hannah After dans le révolutionnaire As one de Kaminsky-Campbell-Reed. Elle a également joué avec le New York City Opera, le San Diego Opera, le Los Angeles Opera, le Cincinnati Opera, le Des Moines Metro Opera, le Lyric Opera de Kansas City, l’Opera Colorado, l’Opera Columbus, l’Opera Idaho, l’Opera Memphis, entre autres. Ses apparitions internationales incluent le Festival d’Aldeburgh, Lyrique-en-mer et Orquesta Sinfónica y Coro RTVE. 

BLYTHE GAISSERT – mezzo-soprano

ALEXANDER BEVAN – ténor 

Jeune ténor britannique originaire de Bath, Alex Bevan a étudié la musique à la Kingswood School. Il décide de suivre son premier amour, le chant, et entre à la Royal Academy of Music à l’âge de 19 ans. Il obtient sa maîtrise à la Royal Academy, puis, plus récemment, son diplôme du Conservatoire royal d’Écosse après avoir étudié avec le chef d’orchestre Alexander Gibson. Lauréat en 2015 du prix « Norman McCann » et bénéficiaire de la bourse Elton John en 2016, il a également obtenu la bourse Bach de la Fondation Kohn. Ancien élève de Neil Mackie et Jonathan Papp, il étudie actuellement avec Nick Powell. Au cours des neuf dernières années, il a acquis une grande expérience des concerts en tant que soliste, à travers le Royaume-Uni et l’Europe. Il a notamment incarné les rôles du Duc de Mantoue, dans Rigoletto (Scottish Opera), Le Mari dans Les Mamelles des Tirésias et George Jones dans Street Scene (RCS Opera), Neptune dans The Enchanted Island (British Youth Opera), et Ruggero dans La Rondine et Julien Louise (OperaCoast). Son expérience lui a permis d’interpréter de nombreux oratorios du répertoire lyrique.

Le baryton ukrainien Igor Mostovoi a grandi à Marioupol, où il a reçu une formation d’acteur et de musicien. Il est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en opéra et interprétation vocale de l’École de musique Schulich de l’Université McGill à Montréal, Canada. En septembre 2017, il a intégré l’Opéra Studio de l’Opéra National du Rhin à Strasbourg. En octobre 2020, Igor a rejoint l’École Normale de Musique Alfred Cortot à Paris dans le cadre du Diplôme Supérieur de Concertiste. Le répertoire d’Igor rassemble plus de 20 rôles d’opéra, y compris des premières nord-américaines et canadiennes, des oratorios et des chansons. Il a joué dans des productions du Théâtre du Châtelet de Paris, de l’Opéra National du Rhin, de l’Opéra de Lyon, de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, de l’Opera McGill à Montréal, au Lyric Opera Studio à Weimar et a collaboré avec le Quatuor Adastra. Il est lauréat du 1er prix parmi des « voix masculines » du Concours international de chant « Nuits lyriques de Marmande » en France 2021, bénéficiaire de la bourse du Cercle Richard Wagner de Strasbourg en 2018 et Il a participé au programme « International young artists » au festival de Chine en 2016. Il a interprété comme soliste en France en 2021, la première mondiale d’une chanson autour de célèbres poèmes de Tang.

IGOR MOSTOVOI – baryton

SARA EUROPAEUS – danseuse et chorégraphe

Sara Europaeus est une danseuse et interprète finlandaise, travaillant principalement pour le spectacle vivant et le cinéma. Elle a commencé sa carrière de danseuse en travaillant sur divers projets de scène, d’opéra et à la télévision. Elle a élargi sa formation à l’Université des Arts d’Amsterdam (danse théâtrale moderne) et travaille depuis en artiste indépendante. Son dernier travail primé, The Broken Phone Project, est actuellement en tournée dans plusieurs festivals du monde entier. En tant que créatrice, son principal intérêt réside dans la connexion entre les personnes et l’exploration, où l’expérience physique et la narration peuvent se rencontrer. Dans son approche de la danse, elle aime explorer l’éventail de la physicalité, nourrie par l’imaginaire. Avec une formation en sciences sociales, la pensée analytique fait toujours partie de son processus créatif, et les thèmes autour des structures sociales, de l’identité et de la fantaisie inspirent profondément son travail. Elle croit en la richesse que peuvent apporter la recherche et le dialogue et aborde son travail de manière multidimensionnelle, avec une ouverture à la découverte et un désir de bouger et d’être ému.

Nataša Grujic est née à Belgrade et a commencé ses études de licence en tant que jeune talent à l’âge de 14 ans à l’Université de Belgrade. Après avoir terminé son Master à Belgrade, le gouvernement serbe a subventionné la suite de ses études avec une « Bourse Jeune Talent » qui lui a permis d’étudier avec le professeur Gordan Nikolic à l’université Codarts de Rotterdam. Elle aime jouer de la musique de chambre avec des amis, toute seule ou dans un orchestre. Depuis 2011 Nataša joue en duo avec le pianiste Daan Treur dans un répertoire vaste et diversifié. Elle a fondé le Tesla Piano Trio et participe aux groupes Bandart (Espagne), Double Sens (France/Serbie), Old Ox chamber Orchestra (Suède), Mokum Symphony (Les Pays Bas) et d’autres encore. Nataša a eu l’occasion de vivre au Portugal comme pédagogue de 2012 à 2014. Elle y a été membre de l’équipe qui enseigne le violon à l’Esproarte Escola Profissional de Arte de Mirandela. Elle se consacre entièrement à son métier d’artiste et aussi à la création musicale comme meilleur moyen de communication avec les populations du monde entier par-delà les frontières.

NATAŠA GRUJIĆ – violon 1

MARIA CONRAD – violon 2

Maria Conrad est née à Saarbrücken en Allemagne. Elle a débuté des études de piano et de violon à l’âge de 7 ans avec respectivement Monica Anastasi et Joachim Atanassov. Elle a obtenu ses diplômes en musique et allemand à l’université de Malte, a poursuivi ses études de violon à la Guildhall School of Music and Drama et obtenu un diplôme de troisième cycle en 2000 dans la classe du professeur Krzysztof Smietana. Elle fut membre à temps plein de l’Orchestre national de Malte de 1997 à 2001 puis a beaucoup travaillé en Espagne avec la plupart des grands orchestres dont l’Orchestre d’Estramadura jusqu’en 2008. Maria s’est produite dans plus de vingt pays et ces huit dernières années, a beaucoup travaillé en free-lance dans des formations d’orchestre et de musique de chambre en particulier avec l’ensemble Argotti. Elle est apparue deux fois avec des membres éminents de l’Orchestre philharmonique de Vienne dans des formations de musique de chambre et se produit régulièrement avec l’Orchestre philharmonique de Malte. Depuis seize ans, elle est la représentante maltaise de l’Associated Board of the Royal Schools of Music. Elle est aussi professeur de violon à la School of Performing Arts et à la section des cordes dans le Malta Youth Orchestra.

 

Le violoniste anglo-serbe Nemanja Ljubinković est né à Belgrade. Il a commencé des études de violon à l’âge de 6 ans. Il a gagné de nombreux prix notamment l’International Yamaha Scholarship Competition, la Citta de Genova Violin Competition et les Jeunesses musicales Competition. Nemanja a étudié à Munich à la Hochschule für Musik und Theater avec Olga Voitova Bloch, Zakhar Bron (Moscou), Anna Chumachenko (Munich), Ida Hendel (Chicago) et Ami Flamer (Paris). Il s’est produit en tant que soliste dans le Belgrade Sinfonietta Chamber Orchestra, le Belgrade Philharmonic et le Malta Philharmonic Orchestra et a enrichi son expérience au sein du Bayerische Rundfunk Sinfonieorchester, du Bayerische Staatstheater Orchestra et du Bayreuth Festspielhaus. Il a appartenu à l’Orchestre philharmonique de Malte de 2008 à 2012 et, actuellement il joue dans des orchestres tels que le London Mozart Players, et l’Academy of St Martin in the Fields, et il est membre de l’Oxford Philharmonic Orchestra. Très recherché en tant que soliste et interprète de musique de chambre et de musique d’orchestre, il est également membre de l’ensemble Double Sens qui a fait une tournée en Serbie et en France et réalisé les albums avec Nemanja Radulović chez Deutsche Grammophon.  Violoniste pour Lyrique-en-mer depuis 2011, Nemanja est heureux de faire ses débuts cette année en tant qu’altiste.

NEMANJA LJUBINKOVIĆ – alto

ANNE BIRAGNET – violoncelle

Après ses études de violoncelle, Anne Biragnet joue au sein du groupe Illico avec lequel elle a tourné en France et à l’étranger dans des lieux aussi différents que prestigieux. La rencontre du groupe avec Muriel Mayette (comédienne, metteur en scène et administrateur de la Comédie-Française jusqu’en 2015) ainsi qu’une année de cours de théâtre auprès d’Eva Saint Paul lui ont permis d’aborder la scène et le spectacle vivant autrement. Elle a collaboré à des événements pour la Comédie-Française, notamment pour Radio France dans l’émission « la Prochaine fois je vous le chanterai » de Philippe Meyer. Parallèlement, elle a rencontré le violoniste Nemanja Radulović avec lequel elle collabore depuis plus de 15 ans au sein des ensembles les Trilles du Diable (Quintette à cordes et violon solo) et Double Sens (orchestre à cordes et violon solo) avec lequel elle donne de nombreux concerts en France et à l’étranger et enregistre plusieurs CD. Depuis 2018, Anne Biragnet explore également un répertoire original, aux consonances jazz, d’une part avec le groupe « Jazz Sound Five », d’autre part avec le compositeur, chef d’orchestre et bassiste brésilien Itibere Zwarg avec lequel elle a travaillé en résidence au sein de son orchestre français.

Né en 1983, Jérémie Decottignies commence l’étude du violon à 4 ans avant de s’orienter vers la contrebasse à l’adolescence. Diplômé du CNSM de Paris en interprétation et en pédagogie, il enseigne au Pôle Supérieur de Poitiers et au conservatoire de Fontenay-sous-Bois. Il est à fois recherché comme formateur et invité à animer des master class. Si sa passion pour la musique d’ensemble l’a amené à réussir le concours de l’Orchestre de la Garde Républicaine, il a pu se produire au sein d’autres formations symphoniques telles que l’Opéra de Paris, l’Orchestre de Chambre de Paris ou encore l’Orchestre National de Metz. Son goût pour la musique de chambre l’a conduit à enregistrer avec l’Ensemble 1904 l’intégrale des Mélodies de Poldowski pour voix et ensemble, chez Resonus Classics. Ce disque sera récompensé par la critique. Passionné par la création en général, il pratique l’improvisation libre, seul ou en groupe, qu’il aime mêler avec d’autres expressions artistiques. Ses recherches poétiques, aussi bien en musique que dans ses publications littéraires, l’amènent à explorer une voie lyrique particulière.

JÉRÉMIE DECOTTIGNIES – contrebasse

CATHERINE ZARZO MOONEY – flûte

 

Catherine occupe actuellement la position de flûte soliste dans l’Orquesta Sinfonica de Tenerife. A la fin de ses études à l’école Purcell et après avoir obtenu son diplôme du Royal College of Music de Londres, elle a accepté une proposition de l’Orchestre philharmonique de Hong Kong pour devenir deuxième flûte. Elle a ensuite passé une saison à Hambourg pour jouer dans Le Fantôme de l’Opéra et en freelance en Allemagne. En 1992, elle a rejoint l’Orquesta Sinfonica de Tenerife comme Flûte Co-Soliste/ Solo Piccolo avant d’être nommée Flûte-soliste. Catherine a été invitée à jouer dans différents orchestres d’Europe – en Espagne, en Angleterre et en Suède. Elle est apparue comme soliste dans l’Orquesta Sinfonica de Tenerife à plusieurs reprises et joue régulièrement dans des ensembles de musique de chambre. Catherine aime collaborer avec d’autres artistes et a participé à un certain nombre de productions théâtrales et de chorégraphies. Elle a travaillé sur des projets éducatifs dans les collèges et a entrepris un travail social avec des adultes handicapés mentaux.

Paolino Tona a étudié à l’Institut Musical Vincenzo Bellini à Caltanissetta, où, à 17 ans, il a été diplômé avec un maximum de points. Il a collaboré avec l’Orchestre Symphonique de Rome, l’Orchestre Symphonique Giuseppe Verdi de Milan (avec lequel il a enregistré 2 CD pour DECCA), l’Orchestre Symphonique de San Remo, l’Orchestre de l’Opéra de Rome, l’Orchestre de l’Académie Ste Cécile de Rome, l’Orchestre du Théâtre Olympique de Vicence, l’Orchestre Philharmonique de Malte et a été premier hautbois avec l’Orchestre des jeunes «Luigi Cherubini» sous la direction de Riccardo Muti. Il a également joué sous la direction de Claudio Desderi, Eliahu Inbal, David Geringas, Roberto Abbado, Yuri Temirkanov, Wayne Marshall, Xian Zhang et Aldo Ceccato. Il a participé à divers concours, dont le 3e Concours International de Hautbois des jeunes musiciens de Chieri, remportant le troisième prix, et le 3ème Concours International de Hautbois « G. Ferlendis » d’Adrara San Martino, où il a remporté le 2e prix. Il s’est produit à plusieurs reprises en soliste, jouant des pièces comme le Concert en ut mineur de Marcello avec l’Orchestre du Théâtre olympique de Vicence, le Concerto de Richard Strauss avec l’Orchestre philharmonique national de Malte et le Capriccio de Penderecki pour hautbois et cordes avec l’Orchestre de chambre de Lugano.

PAOLINO TONA – hautbois

VICTOR DE LA ROSA – clarinette

 

Acclamé pour sa virtuosité et sa musicalité imaginative, Victor s’est rapidement imposé comme l’un des interprètes les plus distingués de sa génération. Récitaliste passionné et chambriste, il s’est produit à l’international dans des salles telles que le Barcelona Concert Hall, le Palau de la Música Catalana, le Carnegie Hall, la Mendelssohn Remise à Berlin, le Spïkeri Hall à Riga ou le Royal Albert Hall, et dans des festivals tels que Quincena Musical San Sebastian, Festival Torroella de Montgrí ou Festival International Isaac Albéniz. En tant que soliste, il a joué avec l’Orchestre Symphonique de Barcelone, l’Orchestre de Chambre de Majorque et l’Orchestre Symphonique du RCM. Victor a joué en tant que clarinette solo invitée avec le Philharmonia Orchestra, le London Philharmonic, le Royal Liverpool Philharmonic, le Cadaques Orchestra, le Liceu Opera House Barcelona, le Royal Scottish National Orchestra ou le Royal Birmingham Ballet, et a également joué avec le London Symphony et le Mahler Chamber Orchestra, entre autres. Il se consacre à la musique contemporaine en créant 50 pièces de compositeurs tels que Michael Beil, Oscar Bianchi, Raquel García-Tomas ou Luis Codera dans des festivals tels que Lucerne Festival, Archipel Festival of Geneva ou Sampler Series au Barcelona Concert Hall. Depuis 2014, Victor est professeur de clarinette au Collège de musique de Majorque et directeur artistique de l’Académie d’été de Majorque.

Orsolya Juhasz est née à Budapest. En 1999, elle intègre la classe de Gabor Janota à l’Académie de Musique Ferenc Liszt. En 2004, elle s’installe à Lugano pour poursuivre ses études au Conservatorio della Svizzera Italiana sous la direction de Gabor Meszaros. Parallèlement à ses études en Suisse, Orsolya Juhasz a participé au cours «Instituto Internacional de Musica de Camera de Madrid» en 2008, en collaboration avec Klaus Thunemann, Hansjörg Schellenberger. Elle a été lauréate et mention honorifique de plusieurs concours internationaux, dont le Concours international de basson de Chieri (Italie) et le Concours du printemps de Prague. Elle s’est produite en tant que soliste avec l’Orchestra della Svizzera Italiana, l’Orchestre de Chambre de Prague donnant des concerts de C.M. Weber, J.N. Hummel, A. Jolivet et W.A. Mozart. De 2002 à 2004, elle a été basson solo de l’Orchestre symphonique hongrois et de 2009 à 2011, de l’Orquestra de la Comunitat Valenciana, sous la direction des chefs d’orchestre Lorin Maazel et Zubin Mehta. 2013-2017 Orsolya Juhasz a été sous-basson principal de l’Orchestre philharmonique de Malaisie. Elle s’est également produite en tant que bassoniste solo avec l’Orchestra della Svizzera Italiana, l’Orchestra del Maggio Musicale Fiorentino, l’Opéra d’État hongrois, le Teatro San Carlo et le Brussels Philharmonic. Depuis 2021, elle est premier basson de l’Orchestra Sinfonica G. Verdi de Milan.

ORSOLYA JUHASZ – basson

JOSE GARCIA GUTIERREZ – cor 1

 

 

José García Gutiérrez est né à Alicante en Espagne. Il a fait ses études au conservatoire d’Elche avec Gabriel Garcia Martinez puis au Conservatoire supérieur de Murcia et au Conservatoire d’Amsterdam avec Vicente Zarzo Pitarch. Il a aussi fait partie de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée et du Gustav Mahler Jugendorchester et fut le premier à recevoir un prix au premier concours national de cor Villa de Benaguasil à Valence. Il s’est produit en tant que premier cor dans l’Orchestre philharmonique des Grandes Canaries, l’Orchestre de Galice, l’Orchestre symphonique de Navarre et l’Orchestre symphonique d’Estrémadure. Depuis novembre 2007, il est premier cor dans l’orchestre de la Radio Télévision espagnole (RTVE) à Madrid ainsi que premier cor invité par l’Orchestre philharmonique de Malte. De même, il a eu plusieurs engagements comme soliste et premier cor invité dans l’Orchestre de la Radio viennoise, l’Orchestre symphonique de Ténérife, l’Orchestre de Grenade, l’Orchestre symphonique de Bilbao, l’Orchestre symphonique d’Elche, de Murcia et de Malte. Jose est membre du sextet de cors de la RTVE à Madrid et du quintet à vent Cosmos à Malte. Depuis 2015, il est régulièrement invité en tant que premier cor par l’Orchestre symphonique de Londres.

Guillermo Zarzo Sabater est né à La Haye où il a fait ses études. Il enseigne le cor et la musique de chambre au Conservatoire de Musique de Santa Cruz de Tenerife, poste qu’il occupe depuis vingt-deux ans. Il est également membre d’un quintet à vent spécialisé dans les concerts pédagogiques pour enfants et familles. En tant que musicien d’orchestre, Guillermo a occupé le poste de deuxième Cor dans l’Orquesta Filarmonica de Gran Canaria, un orchestre avec lequel il travaille régulièrement en free-lance. Il est également sollicité comme musicien indépendant par d’autres orchestres espagnols comme l’Orquesta Sinfonica de Tenerife et l’Orquesta Sinfonica del Principado d’Asturies. Avant de vivre aux îles Canaries, Guillermo a vécu en Hollande où il a joué dans le Xenakis Ensemble d’Amsterdam. Il a fait de nombreuses tournées en Europe et au Japon avec ce groupe. Il a également joué avec le Royal Concertgebouw Orchestra Amsterdam et l’Orchestre philharmonique de La Haye.

GUILLERMO ZARZO SABATER – cor 2

FRANCISCO MENCHON MARTINEZ – trompette

Francisco Menchon Martinez est né à Murcie, en Espagne, et a commencé à apprendre la trompette à 11 ans. Il a étudié avec Christian Leger, Eric Aubier, Allen Vizzutti, Reinhold Friederich, Manu Mellaerts, Pacho Flores, Rex Richardson, Luis González, Rudi Korp, Gabor Tarkövi, Uwe Köller et Thomas Clamor. Il a été membre du Murcia Youth Symphony Orchestra, qui a fait une tournée aux États-Unis, jouant au Lincoln Center à New York et à la Midwest Clinic Conference à Chicago. Il a collaboré avec des orchestres tels que l’Orchestre de la Région de Murcie, le Gran Teatre del Liceu, l’Orchestre Philharmonique de Malte, l’Ensemble Contemporain de Brno, l’Orchestre Symphonique de la Radio Finlandaise, l’Opéra et le Ballet National de Finlande. Il a participé à de nombreux enregistrements pour la radio et la télévision avec différents orchestres ou ensembles, tels que l’European Brass Ensemble avec le professeur Thomas Clamor, avec des enregistrements en Autriche (ORF) et en Italie (RAI). Il a travaillé avec les chefs d’orchestre J. P. Saraste, Sakari Oramo, Essa-Peka Salonen, Gustavo Dudamel, Lawrence Renes, Peter Csaba, Susanna Malki, Pablo Heras-Casado. Francisco a fait partie de la section trompette de l’Orchestre philharmonique de Malte, de l’Orchestre philharmonique d’Helsinki et de l’Orchestre philharmonique de Turku.

 Timbaliste espagnole de renom et percussionniste pionnière, Cristina Llorens est dotée d’une grande sensibilité artistique. Sa domination des sons doux et intimes du marimba solo ainsi que sa force, son énergie et son habileté avec tous les instruments de percussion l’ont amenée à son poste actuel de percussion solo/Timpany à l’Orchestre de Cordoue (Espagne) qu’elle occupe depuis 1992. Elle a commencé ses études dès l’âge de 6 ans sous la direction de son père, également percussionniste. La sensibilité avec laquelle elle domine l’intensité percussive lui a valu le premier prix de sortie du Conservatoire Supérieur de Valence «Joaquín Rodrigo». Tout en poursuivant ses études avec Sylvio Gualda, premier timbalier de l’Opéra de Paris, elle obtient en 1994 le 1er prix et la médaille d’or et en 1996 une mention honorable du Conservatoire à rayonnement régional de Versailles (France). Elle collabore comme soliste de timbales avec l’Orchestre de Castille et León, l’Orchestre Symphonique Royal de Séville, l’Orchestre Symphonique de Bilbao, l’Orchestre d’Estrémadure, l’Orchestre de Chambre de la Communauté Valencienne. Depuis 1996, Cristina Llorens combine sa carrière solo avec son poste de percussionniste/timbalier principal à l’Orchestre de Córdoba.

CRISTINA LLORENS – percussions